Laissez-moi deviner... Vous vous êtes toujours demandé à quoi pouvait bien ressembler un caribou déguisé en chameau? Et bien figurez vous, bande de p'tits veinards, que vous allez enfin le savoir grâce à ce blog supermégagigacool. Wouhouhou!

Il y a encore quelques mois, certains d'entre vous m'ont certainement entendu débiter tout un lot de sornettes du genre: "Moi? Dubaï? Jamais! Un pays sans attrait et puis d'abord moi la superficialité et la surconsommation, vous savez ce que j'en pense, hein? Très peu pour moi. Bon..."

Mais le sort en a décidé autrement (ou comment ne pas dire que j'ai simplement revu mon jugement, en personne sensée que je suis...). Une cousine exilée a vite fait de vous faire changer d'avis. Et ça, par contre je l'ai toujours dit: "le voyage c'est une question d'opportunités!" C'est donc décidé, mon anniversaire sera célébré sous le soleil dubaïote!

Mardi 13 décembre, Paris. 3° C sur le tarmac de l'aéroport Charles de Gaulle. Bientôt plus qu'un mauvais souvenir.

(7h de vol, course effrénée et bringuebalante dans l'aéroport de Bahrain, correspondance attrapée de justesse,  sandwich à peine comestible, re-1h de vol)

Dubaï, minuit, 20° C. De quoi vous faire oublier ces longues heures d'un pénible voyage.

La noirceur m'empêche de prendre pleinement conscience de ce qui m'entoure. Je me couche excitée comme une gamine à la veille de Noël. Demain, j'aurai mon cadeau! Et quel cadeau! La vue du balcon est grandiose sous la lumière du soleil levant.

P1080025

P1080026

P1080029

Il faut dire que j'ai de la chance. L'appartement ou j'ai élu domicile pour la semaine se trouve au seul endroit dont j'avais entendu parler avant ma venue: Palm Jumeirah.

Sans titre

Ma première journée (qui servira de modèle à mes journées 2, 5, 6, 7) tient en deux mots: plage, piscine (auxquels on peut éventuellement ajouter crème solaire, eau à 28° et transat). L'eau de la mer concurrence aisément celle de la piscine à débordement, tant par sa température que par sa couleur turquoise (La preuve en image avec la vue de mon transat). Les doigts de pied en éventail, je jubile. Paraît qu'il neige à Montréal.

P1080038

P1080040

P1080091

Jeudi soir. A minuit j'aurai 26 ans. Direction le 101 (one o one). Imaginez plutôt: un bar lounge en bord de mer, une arrivée en grande pompe avec chauffeur, portier et voiturier, plus (luxe ultime et spéciale dédicace à Mag) une golfette à rallonge qui assure le transport du parking au canapé dans lequel je me délecterai de tapas arrosés de champagne! Pour finir, une boîte dans l'hôtel Atlantis, l'un des plus beaux de la ville.

The-Atlantis_1257434394

Ais-je vraiment dit un jour que je n'aimais pas l'opulence?! C'est comme les pistaches cette affaire là, une fois qu'on commence, on peut plus s'arrêter! Je me laisse donc prendre au jeu. Après tout, ma vie de princesse prendra fin le 20 décembre, aux douze coups de minuit. Ma golfette redeviendra citrouille, mon chauffeur souriceau et mon voiturier baudet. Espérons seulement que mon avion tienne le coup jusqu'à Paris...! J'aurais l'air malin sur le dos d'une mouette... Je tâcherai, bien entendu avant de partir, d'égarer négligemment ma claquette dans les escaliers pour que mon prince du désert me retrouve un jour.

Quoi qu'il en soit, la bonne fée vendeuse de rêve de Cendrillon, elle vaut pas tripette à côté de mes deux bienfaiteurs dubaïotes!

Mais Dubaï est avant tout connu pour sa folie des grandeur. J'ai ainsi pu y voir le plus grand aquarium du monde, tout naturellement installé dans le plus grand centre commercial du monde,

P1080055

lui même accolé à la plus haute tour du monde. Le Burj Khalifa, haute de 828m.

P1080043

L'ascenseur qui vous mène au sommet n'a rien à envier aux sensations fortes que vous procure le Grand 8 du parc Astérix, j'vous l'dis moi! Tonnerre de Zeus! 124 étages, montés en quelques secondes... J'ai non seulement découvert un nouveau sens, beaucoup plus explicite, à l'expression "avoir l'estomac dans les talons" mais ai également, dans l'autre sens, eu les talons dans la cervelle! Une fois en haut... on se dit qu'on a pas fait ça pour rien. Le jeu en valait les 36 chandelles dansant la gigue devant mes yeux, comme on dit hein!

P1080268

P1080266

P1080272

Quand on pense Dubaï, on pense aussi souvent au ski en plein Mall of the Emirates. Loin d'être un mythe, cette piste de 400m de long, 80m de haut et autant de large sur laquelle il fait -3°C est même plutôt fréquentée.

P1080211

Ce à quoi on pense moins en revanche, c'est au vieux Dubaï. Un bien grand mot pour une ville à l'allure si futuriste. Mais qui fait tout de même sens lorsque l'on sait que les premiers bâtiments furent construits au 18e siècle par des pêcheurs de perles Bédouins. Celle que l'on connaît aujourd'hui, avec ces quelques 573 gratte-ciels et ses fastueux hôtels ne doit son expansion qu'au tourisme de luxe et au monde des affaires, et ce depuis la deuxième moitié du 20e siècle. Hier en quelques sortes! Et qui dit hôtel de luxe, dit inévitablement Burj al Arab. L'établissement le plus étoilé du monde, construit sur une île artificielle au milieu de la mer. (La petite plate-forme ronde en haut à droite, n'est autre qu'un court de tennis! Rien que ça!)

P1080217

Plus touristique, tu meurs! Mais joli tout plein dans la lumière rasante de fin de journée. Tout ici est d'ailleurs destiné à plonger le visiteur dans un monde faussement authentique. Faut dire qu'ils ont mit le paquet et que ça marche presque! Le petit souk où les tours Eiffel en plastique se font voler la vedette par des Burj Khalifa, les canaux où voguent de gracieuses barques aux allures orientales, les maisons imitation torchis avec leurs armatures en bois, tout y est.

P1080227

P1080223

P1080236

P1080061

Ce petit paradis truqué, c'est Madinat Jumeirah... Avis aux amateur. Je dois admettre que j'en fais partie. Un lieu où la magie est artificielle. Un bracelet en "or" la Foirfouille: on sait que c'est du toc, mais c'est tout aussi beau!

Mais revenons au vieux, au vrai. Au souk aux épices qui vous met les papilles en ébullition, aux pierres qui vous parlent un tant soit peu, au chant du muezzin lors de l'appel à la prière, aux marchands de tapis... Des bruits, des odeurs, des couleurs. Eden sensoriel dans lequel aucun des cinq ne se sent floué.

P1080141

P1080150

P1080110

P1080123

Cette journée du 16 décembre, 26 ans jour pour jour après que j'ai ouvert mes petits yeux curieux sur ce beau et vaste monde, s'est soldée par une soirée quelque peu mémorable chez des amis de ma cousine. Le thème? Noël, quelle question!? Sapin, dinde, guirlandes, père Noël... c'est bien ça.

P1080177

P1080176

Je me rends compte que j'ai étrangement raconté mes aventures au pays de l'or noir dans le désordre, mais tout y est!

Me reste plus qu'à vous souhaiter une bonne année à tous et à vous donner rendez-vous au pays de l'or blanc dès le 14 janvier!