Tout part à vau l'eau... C'est en tout cas le désagréable sentiment qui planait au dessus de ma p'tite tête ces 2 dernières semaines. La Alicia d'ordinaire si enjouée et positive a flanché. Et le mot est faible. Un coup de blues. Monumental. Une foule de questions digne d'une adolescente pré-pubère quant au sens de la vie et le classique, mais non moins terrible: "qu'est ce que j'vais faire quand je s'rais grande?". A 26 ans... moi j'dis qu'il était temps de se la poser celle là! Mais encore faut-il pouvoir y répondre... et croyez moi, j'y travaille fort... très fort! En attendant l'illumination... tergiversons ensemble!

Mon Montréal me file entre les doigts. La quasi totalité de mes amis s'en retournent à leurs oignons alors que je reste à ma poutine. A croire qu'ils se sont passé le mot pour fuir tous en même temps, les lâches! Et un Montréal sans amis, c'est un peu comme une bière sans bulle. Plate. Le constat est on ne peut plus clair et pourtant difficile à admettre: je n'ai plus rien à faire ici. Se résoudre à quitter la ville qui m'a rendue si heureuse pendant plus d'un an? Jamais! C'est du moins ce que j'ai pensé pendant un bout'. Mais en jeune fille sensée, j'ai fini par me raviser (fortement aidée par Yvoo Mc cool et Pit avouons le)... Je DOIS partir. Où? Suspens oblige... laissez moi d'abord vous conter ma lente descente aux enfers!

Un mot. Deux en fait: Bed bugs. Autrement dit, punaises de lit. Un fléau. Une interminable bataille. Cette horrible chose se camoufle dans votre matelas, y fonde une charmante petite famille qui s'organise bien vite pour vous tendre une embuscade à peine les yeux fermés et vous suçoter le sang. Et cette chose... ben j'en avais plein mon lit, mes vêtements, ma valise. Mon corps n'était plus qu'un vaste champs de bataille. Charcuté, cloqué, croûté. Et ça graaaaaaaaaaatte!! A en devenir folle. 20, peut être 30 piqûres, se réveillant à tour de rôle, parfois toutes ensemble! Et quand cette armada de petites bêtes à qui je sers de casse-croûte décide de s'en prendre à votre oeil et que vous découvrez que vous êtes allergique, ça donne une nuit aux urgence à se faire injecter plein de trucs en intraveineuse et une adorable petite face de caméléon. Hein, avouez?

P1080872671444042

Je pense ne m'être jamais sentie aussi seule de ma vie. Au fond du gouffre et personne près de moi. La douleur, la peur, le manque de sommeil, les seringues, trop d'aiguilles. J'ai pleuré pendant 5h! Puis ça ne s'est plus arrêté. A chaque nouvelle piqûre d'insecte, je réalise à quel point je suis tannée de cette auberge qui me sert de maison, de mon boulot tout pourri, de parler anglais, de toujours me sentir sur la touche avec cette joyeuse troupe d'anglophones, de partager ma chambre... Gigantesque ras-le-bol. 

Parfois, ça va mieux. Une parenthèse. Quelques jours hors de Montréal avec des amis et le moral est au beau fixe. Du moins pour un temps. C'est vers la charmante auberge de Mont-tremblant, petite station de ski à quelques centaines de km de Montréal, que nous avons pris la route dimanche dernier. Son lac, son tipi, son bar cosy et sa cheminée. En mode énorme cliché et on aime ça! Une soirée au coin du feu dans le tipi, un air de guitare et les plus grands classiques chantés à tue-tête! Le tout arrosé de bière locale... 'stie que ça fait du bien!

P1080906

P1080924

P1080921

P1080928

Puis le retour à Montréal. Les larmes. Encore. Et de une soirée de départ. Et de deux. Ça y est ils sont partis. Plus ou presque d'amis donc, mais un cousin! Fraichement débarqué de France avec un PVT tout neuf. Son enthousiasme et son regard neuf me font un bien fou et sa compagnie me réchauffe le coeur.

Les amis il est maintenant grand temps de vous dévoiler ma destination. Souvenez vous l'été dernier. Je vous narrais mon passage à l'Anse au Griffon, petit coin de paradis au coeur de la Gaspésie, à 15h de route de Montréal. Les baleines, la plongée avec les phoques, les levés de soleil sur la mer, les fêtes jusqu'au bout de la nuit, c'est là bas que ça s'passe. C'est donc décidé, je pars. Dans 10 jours, et pour 2 mois je vais travailler dans l'auberge la plus cool au monde: Griffon aventure! http://www.griffonaventure.com/fr/04_pho/04_pho.html

Même principe qu'ici. Je travaille quelques heures par jour bénévolement contre le gîte et le couvert. Terriblement hâte! Mon blog va être moins content lui. Pas d'internet là bas. Il faudra donc vous passer de nouvelles. Et si un jour vous vous demandez ce que je deviens, il vous suffit de m'imaginer vautrée dans un hamac au bord de la mer!

Qu'est-ce-que j'vais faire quand je s'rais grande? Toujours aucune idée, mais avoir des projets pour les 2 mois à venir, c'est déjà pas mal non?