Et c'est reparti pour quelques lignes suintant le bonheur par tous les pores! Un enchevêtrement de journées idylliques et vous ne savez plus comment vous y prendre pour les mettre par écrit. L'histoire que je m'en vais vous conter relève du conte de fées. Conte dans lequel le prince aurait oublié de se pointer, mais conte quand même! Pas de bellâtre donc, mais une équipe qui vaut tous les apollons du monde! Un condensé de gentillesse, de générosité, d'humour et de joie de vivre!

Ma petite routine dans laquelle pas un jour ne ressemble au précédent est plus que réjouissante. Des tâches multiples et variées et des jours de congé riches en émotions et en nouvelles expériences. De fenêtre fraichement décapée en terrasse juste repeinte, je m'initie à la dure vie de bricoleuse et m'y complait réellement!

P1090146

C'est fou ce qu'on peut se marrer en maniant le pinceau! Surtout avec l'amie Olga qui, souvenez vous, devait rester 4 jours, mais que nous avons eu le plaisir de compter parmi nos bénévoles pendant 2 semaines! Un départ qui m'a laissé tristoune. Mais la grisaille ne perdure jamais dans le coeur des Griffonois! Surtout pas dans le mien qui menace chaque jour d'exploser de joie!

Chaque jour, sauf ces deux derniers... Un constat. Atroce. Abominable. Que dis-je? Impensable. Cela fait déjà un mois que je foule de mes pieds nus l'herbe douce et verdoyante de mon Eden Gaspésien. Un rapide calcul et c'est la claque en pleine face: je suis déjà à la moitié de mon séjour. Boule au ventre. Vague sensation de tournis. NOOOooooOON. Impensable, je l'ai dit. C'est donc pourquoi j'ai décidé ce matin même, mais non sans peine, de prolonger mon visa d'un mois et de rester jusqu'à mi-août! Pas d'été en France donc, mais la certitude de ne rien regretter en rentrant. Pis je suis sûre que vous n'auriez pas supporté mes plaintes incessantes quant à mes frustrations griffonoises de toute façon! C'est donc vous rendre service à vous aussi!

Qu'est ce qui peut bien me retenir ici? Des week-ends magiques comme celui passé avec Martin et Dédé par exemple. Dédé. Je vous l'ai déjà présenté mais vous ai également dit qu'il mériterait un article à lui tout seul! Dédé le Français. Atterri en Gaspésie quelques 7 ans plus tôt et tombé, tout comme moi, sous le charme de cette région féerique. Bourru. Cabossé par la vie. Tatoué des pieds à la tête. Généreux comme pas deux. Et excellent cuisinier! Il m'invite donc à passer 2 jours chez lui, dans son petit gîte cosy en bord de mer. Pourquoi refuser?! J'embarque l'ami Martin. Le collègue bénévole Français maintenant reparti.

P1090062

Vous l'aurez compris, pour la première fois depuis quelques temps, nous nous retrouvons strictement entre Français. Et ça, Dédé l'a bien compris. A peine arrivé chez lui... Pastis, glaçons, plateau de fromage et table au soleil.

P1090063

Je souris. Je suis bien. Puis... à taaaaaaaaable!

P1090067

D'énormes crabes des neiges dont nous suçotons les pinces les yeux sur la mer (ou comment le bonheur arrive à son paroxysme en flattant nos papilles!)

Après une sieste dans l'herbe fraiche, je réveille Martin pour une rando de quelques heures.

P1090070

Une fois rentrés, exténués et affamés, Dédé nous réserve une autre surprise. Une mission safari au coucher du soleil dans la forêt pour tenter de voir les ours. Ouiiiiiiiiii! Excités comme des gosses. Des ours! Des ours! Et le bois, Dédé le connait comme sa poche. En 1h de balade, maman ourse, bébés ours et papa ours nous sont passés sous le nez!

P1090093

Après une énième fantastique bouffe arrosée d'un petit vin blanc, on se couche tôt! Demain, c'est le grand jour. Réveil, 6h. La mer calme n'attend pas.

P1090112

P1090114

P1090116

(Dédé nageant dans le bonheur!)

3h de kayak se terminant en apothéose, comme à peu près tout ce que je fais ces derniers temps, avec une visite longtemps espérée.

P1090141

P1090136

15, peut-être 20 phoques jouant joyeusement autour de notre bateau! Et vas-y que je passe en dessous, que je m'accroche à ta pagaie, que je saute juste devant! Juste génial! Fabuleux! (Et tous les synonymes, encore une fois!)

Puis comme le dit si bien Balou, il en faut peu pour être heureux! Si ces deux jours incroyables sont une bonne raison de l'être, regarder l'équipe travailler, marcher tranquillement dans le parc national, s'arrêter pique-niquer sous une cascade et faire un méchoui avec un gigantesque demi cochon que l'on dépiote ensuite à pleine main le sont aussi!

P1090194

P1090185

Rodrigo, c'est l'nouveau! Arrivé du Chili, il reste avec nous pour toute la saison. Le seul autre non-québécois avec moi.

P1090175

P1090196

P1090198

P1090213

P1090216

Bref, y'a d'la joie! A ne plus savoir quoi en faire. Je vous en envoies! Des tonnes et des tonnes!

P1090041